Ti, n. masc., maison

Ti bihan, petite maison
Ti bras, grande maison
Ma zi bihan, ma petite maison
Ti kozh, vieille maison
Ur c’hozh ti, une vieille maison (en mauvaise état)

Toponimiezh / Toponymie

Ti nevez, la nouvelle maison
Ti toull, maison bâtie dans un trou / maison trouée
Ti glas, maison couverte en ardoise
Ti plouz, maison couverte en chaume

Mikro-toponimiezh / Micro-toponymie

Park an ti, champs de la maison
Park an ti forn, champs de la maison du four
Liorzh an ti forn, parcelle de la maison du four
Liorzh, jardin (en breton moderne) / petite parcelle autour des fermes autrefois

Ti ar botaouer-koad, la maison du sabotier

Ti-kêr, la mairie
Ti-post, la poste
Ti ar re gozh, la maison de retraite
Ar re gozh, les anciens
Ti an holl, la maison de quartier, la maison pour tous
Ti an hent-houarn, la gare

Tiez, tier, des maisons
Tiez Breizh, association qui s’occupe de la sauvegarde de l’habitat ancien en Bretagne

Leur an ti / al leur-zi, le sol de la maison
Ober leur an ti nevez, refaire le sol de la maison
Tiegezh, la maisonnée, la famille
Traou an ti / lost an ti, le bas de la maison, la queue de la maison (pièce annexe dans une maison)

Gant Herri an Aod ha Josette Duvivier.

Evit goût hiroc’h / Pour en savoir plus :

Lec’hienn ar gevredigezh Mignoned Anjela : www.anjela.org
Titouroù diwar-benn Sezer ar C’hoent (1876-1963), bet ganet e Boulvriag ha bet o chom e Kerloued e Kerien : Lukian Raoul, Geriadur ar skrivagnerien ha yezhourien, Al Liamm, 1992.

Ti ar barzh kozh

Ma zi bihan – didrouz ha kled –
A zo savet e kreiz ar bed,
E-kreiz ar bed tostig d’an dour
O hiboudiñ e sonenn flour.

Na bras ar bed, douar ha mor !
Na bihan ‘c’h on ouzh toull ma dor,
An neñvoù glas a-us d’am fenn,
Uheloc’h c’hoazh ur vro divent.

La maison du vieux barde

Mon humble demeure – loin du bruit, abritée –
S’élève au milieu du monde,
Au milieu du monde près d’une rivière
Murmurant sa douce chanson.

Qu’il est vaste le monde – terre et mer –
Comme je suis petit sur le pas de ma porte,
Le ciel bleu au dessus de ma tête
Et plus haut encore l’espace sans bornes

Sezer ar C’hoent – Barzh Mab Lo(e)iz, Kan ha Pedenn (Chant et Prière), Le Cercle de Brocéliande, 1959, p.18-19.

Un nebeud gerioù engravet war maen-bez Sezer ar C’hoent e bered Kerien :

Karet am eus ma fark, ma zi,
Karet am eus ma bro ken kaer,
Me garfe c’hoaz rôk kimiadi
Kana, o Breiz, da holl dousder

Dalc’h da vont ! Lien vers le mot suivant : Amzer